stethoscope gfa04f60c3 1920 1
76 / 100
stethoscope gfa04f60c3 1920

Il vous est surement déjà arrivé d’avoir une plaie, une égratignure ou une piqure sur votre corps. Après un certain temps, à l’aide des soins adéquats, ces blessures guérissent. Il s’en suit alors une période de cicatrisation durant laquelle le corps est censé se débarrasser des débris de peaux mortes et retrouver son intégrité. Mais force est de constater que parfois ce processus ne se déroule pas normalement et plusieurs types de cicatrices apparaissent avec le temps. C’est le cas des cicatrices hypertrophiques. Cet article vous dit tout ce qu’il y a à savoir sur ce sujet.

Quel est le processus normal de cicatrisation de la peau ?

Après une intervention churigicale ou une blessure, le corps à travers la peau déploie les moyens nécessaires afin de vite guérir. Cette dernière est composée de trois grandes couches, l’épiderme, le derme et l’hypoderme. En effet, plus la peau est touchée en superficie ou en profondeur, plus le temps de cicatrisation est long. Tout processus de cicatrisation passe par trois grandes étapes.

  • La phase inflammatoire au cours de laquelle l’hémorragie est stoppée et la plaie est nettoyée par le corps. Grâce à cette étape, les bactéries et les corps étrangers sont détruits.
  • La deuxième phase ou phase de réparation consiste à former de nouveaux vaisseaux sanguins. Ces derniers auront pour but d’apporter de l’oxygène et des nutriments aux cellules qui vont se multiplier afin de combler la lésion.
  • La dernière phase est le remodelage. À travers cette étape, la peau devient plus résistante et souple.

Le processus de cicatrisation aboutie à la formation de cicatrices invisibles et indolores. Mais parfois, elle donne des cicatrices visibles, vilaines et douloureuses. C’est le cas des cicatrices pigmentées, dépigmentées, chéloïdes, hypertrophiques, etc. 

Qu’est-ce qu’une cicatrice hypertrophique ?

Une cicatrice hypertrophique est une anomalie de la peau lors de la cicatrisation. Elle est caractérisée par une augmentation anormale de la quantité de fibres de collagène dans la peau. Cette quantité est si énorme qu’elle déforme la cicatrice et lui donne du volume. Elle apparait souvent lorsque la plaie ou l’incision est profonde et que le processus de cicatrisation a été très long. Sur un plan visuel, elle est caractérisée par un épaississement, une augmentation du relief et un aspect dur et cartonné de la zone touchée.

Une cicatrice hypertrophique provoque un mauvais fonctionnement de la peau et entraine chez certains patients, des douleurs, des problèmes physiques, esthétiques et parfois psychologiques. Il faut noter que les cicatrices hypertrophiques ne dépassent jamais la taille de la lésion. De plus, elles s’estompent et disparaissent avec le temps. Lorsque ce n’est pas le cas, on parle alors de cicatrices chéloïdes.

Quels sont les facteurs qui favorisent la formation d’une cicatrice hypertrophique ?

Plusieurs facteurs favorisent la formation des cicatrises hypertrophiques.

  • Il y a certains patients qui cicatrisent généralement mal. Cela est dû à la génétique et parfois l’hérédité.
  • Les zones de tensions ou zones sensibles sont aussi prédisposées à favoriser la formation de cicatrices hypertrophiques. Il s’agit entre autres du thorax, le dos, les oreilles.
  • Lorsque vous avez une peau relativement épaisse, vous pouvez facilement avoir ce genre de cicatrices.
  • Les piercings et parfois les tatouages peuvent favoriser la formation de cicatrices hypertrophiques.

Comment prévenir l’apparition de ce type de cicatrices ?

Il est tout à fait possible de prévenir l’apparition des cicatrices hypertrophiques. Une cicatrisation normale dure en moyenne une à deux années. C’est au cours de cette période qu’il faut appliquer des traitements afin d’éviter la formation de ce type de cicatrices. Mais il est impératif de savoir que parfois, malgré toutes ces précautions, il se produit quand même une formation de cicatrices hypertrophiques. Voici quelques méthodes que vous pouvez utiliser.

  • Les massages et exercices d’étirement représentent des méthodes efficaces. Il faut commencer à les appliquer les premières semaines dès que la phase aigüe de douleur est traversée. Vous pouvez vous rapprocher d’un kinésithérapeute professionnel pour bénéficier de son savoir-faire en la matière.
  • Recouvrir la zone de la cicatrice avec un film imperméable en silicone est aussi une méthode recommandée. Elle évite le phénomène d’évaporation entre les couches de la peau. Cette méthode s’applique aussi dans les 15 jours.
  • Vous pouvez hydrater la cicatrice en y appliquant de façon régulière des crèmes spéciales. Cette méthode permet de garder la souplesse de votre peau et permet de lutter contre les démangeaisons.
  • Tous les processus de cicatrisation provoquent sur le patient une démangeaison fréquente. Pour éviter la formation de cicatrice disgracieuse, vous devez éviter de gratter la zone affectée.
  • Vous devez vous protéger contre les rayons de soleil, car ils favorisent la formation des cicatrices. Pour ce faire, il faut appliquer des crèmes spéciales dès que vous devez vous exposer au soleil. Il faut privilégier les crèmes qui ont un indice de 50.

Quelles sont les méthodes efficaces pour faire disparaitre une cicatrice hypertrophique ?

Lorsque le processus de cicatrisation est achevé et que la cicatrice est bien visible, il est encore possible de se débarrasser d’elle. Le but des différentes méthodes est d’aplanir la zone et de réduire au maximum le volume de la cicatrice. Pour y arriver, vous avez le choix parmi les solutions suivantes.

  • Vous pouvez opter pour le port de vêtements adaptés ou des plaques faites en silicone. Leur rôle sera de compresser la cicatrice.
  • Les injections d’anti-inflammatoire et de corticoïdes peuvent aider à résorber la cicatrice.
  • L’utilisation de crèmes et gels dermocorticoïdes peut aider à résorber la cicatrice.
  • La radiothérapie et la cryothérapie sont aussi des méthodes proposées pour lutter contre les cicatrices hypertrophiques.
  • La chirurgie représente aussi un moyen adapté pour résoudre le problème. Mais il faut noter qu’il s’agit d’une solution à court terme. De plus, une nouvelle incision est faite et elle peut mener à la formation d’une nouvelle cicatrice.
  • L’utilisation du laser chirurgicale réduit aussi la cicatrice.
  • Vous pouvez opter pour des cures thermales. Les eaux des sources thermales sont remplies de minéraux et elles ont des capacités anti-inflammatoires. De plus, les jets utilisés favorisent la circulation de sang et permettent aussi une pénétration d’éléments qui peuvent accélérer la réparation de la peau.  

Laisser un commentaire